Retour à l'actualité >>

L'actualité

Le Rhum et La Solitaire perdent un grand marin

Le Rhum et La Solitaire perdent un grand marin

Marin exceptionnel, personnalité solaire, Laurent Bourgnon a disparu lors d'une plongée en Polynésie. Un drame qui touche profondément Pen Duick, société organisatrice de La Route du Rhum-Destination Guadeloupe et de La Solitaire du Figaro-Eric Bompard cachemire. La trajectoire du navigateur suisse était étroitement liée à ces deux épreuves phares de la course au large. De la première, il reste le seul et unique double vainqueur ; en 1994 et 1998, à bord du trimaran Primagaz, méritant alors le surnom de « Petit Prince ». De la seconde, il demeure l'unique marin à avoir inscrit son nom au palmarès au terme d'une première participation  (1988) et le plus jeune vainqueur, à 22 ans seulement.
Trois mois après l'accident tragique qui a coûté la vie à Florence Arthaud, le monde de la voile perd une autre de ses grandes figures emblématiques. En novembre dernier, à l'occasion de la dixième édition de La Route du Rhum-Destination Guadeloupe, Laurent Bourgnon était venu fêter avec tous les anciens vainqueurs la reine des transatlantiques en solitaire à Saint-Malo. Un rendez-vous dont Pierre Bojic, directeur général de Pen Duick, était l'initiateur. Depuis Dieppe, où s'achève la 46ème Solitaire du Figaro-Eric Bompard cachemire, il se souvient avec émotion de celui qui a tant apporté à la voile : « C'était un personnage incroyablement chaleureux. Le point fort de Laurent c'était sa proximité, sa gentillesse, sa disponibilité. C'était un grand charmeur et ça a été un très grand champion qui a marqué plus d'une décennie en gagnant toutes les grandes courses en solitaire et en double dans les années 90. C'est une grande perte pour le monde de la voile. Toutes nos pensées vont à sa famille et à ses proches ».